L’huître de cancale inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO

A l’approche des fêtes de fin d’année, les ostréiculteurs de Cancale en Ille-et-Vilaine ont reçu une belle surprise. C’est le 18 novembre 2019 que la ville a été inscrite à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel Français établie au titre de l’UNESCO en raison de son savoir-faire dans l’élevage des huîtres. Le dossier avait été déposé en mars dernier, une belle récompense pour Cancale et ses Ostréiculteurs.


La baie du Mont-Saint-Michel offre des conditions clémentes pour l’élevage et l’affinage en surélévation des huîtres creuses, et en eaux profondes lorsqu'il s’agit des huîtres plates appelées “Belon”. Les coquillages sont élevés en pleine mer, au rythme des marées, leur procurant des saveurs marines et iodées. 


L’élevage des huîtres nécessite en général 36 mois. Les 18 premiers mois sont consacrés à la pousse des naissains. Placés dans des poches de petites mailles, les naissains se développent avant d’être remontés et remis dans des poches avec un maillage plus grand. Les poches sont ensuite retournées 5 fois par an pour assurer développement régulier et arrondi de l’huître.

Chaque année, plus de 5 000 tonnes d’huîtres de Cancale sont élevés par les 50 ostréiculteurs qui emploient entre 300 et 400 personnes.


Cette heureuse nouvelle va encourager ces professionnels de la mer, récompensés pour la qualité de leur travail, au moment où l’activité bat son plein.