Index de l’égalité professionnelle chez Mericq

Un résultat qui met fin aux préjugés sur les entreprises de la filière

Depuis plusieurs années, le Groupe Mericq s’est donné pour mission de s’engager durablement dans des démarches de valorisation de ses salariés, de leur travail mais aussi de la filière.
Qualité de vie au travail, responsabilité sociale des entreprises… tant de sujets au cœur de préoccupations et d’une importance capitale pour le futur.
Conformément à la loi « avenir professionnel » de 2018, complétée par un décret du 9 janvier 2019, la Société Mericq SAS a établi son index d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

 

Au titre de l’année 2021, l’index est de 77/100.
 

Depuis la Loi RIXAIN, les entreprises ayant une note globale inférieure à 85/100 à leur Index égalité F&H doivent publier pour chaque indicateur pour lequel la note maximale n’a pas été atteinte, des objectifs de progression.

 

Ainsi, notre Société MERICQ a trois axes d’améliorations :

-          Réduire les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes ;

-          Favoriser les augmentations pour les salariés rentrant de congé maternité ;

-          Rééquilibrer le nombre de femmes et d’hommes au sein des 10 plus hautes rémunérations.

 

Pour cela, notre Société souhaite, en premier lieu, favoriser la parité dans la répartition des effectifs qui produira à terme un effet d’égalisation des rémunérations entre les femmes et les hommes.

 

En second lieu, l’Entreprise a le souhait de ne pas pénaliser les salariées en congé maternité. En effet, ce congé ne doit pas conduire à un impact sur la rémunération. Durant ce congé maternité, les salariées ne doivent pas être mises à l’écart. En conséquence, l’Entreprise continuera de neutraliser l’impact qu’auraient ces absences sur les rémunérations variables des salariés et ce quel que soit leur statut. De plus, la salariée, préalablement à son retour, peut prendre à son initiative, contact avec son/sa responsable, afin d'être reçue pour discuter les conditions de sa réintégration, soit dans le même emploi soit dans un emploi similaire. De même, pendant son congé, la salariée reste destinataire des informations générales adressées à l'ensemble des salariés, notamment des informations liées à l'exercice de son activité professionnelle.

 

En dernier lieu, une attention toute particulière sera portée au recrutement des cadres dirigeants de l’entreprise et ce, afin de tenter de recruter avec plus d’équité et d’équilibre femmes et hommes.

 

Un résultat encourageant mais qui permet également au Groupe d’identifier les axes d’amélioration en vue de faire progresser l’index.


Ce résultat vient également démontrer que malgré les idées reçues sur notre filière la mixité hommes-femmes y est prépondérante et que le public féminin, quel que soit le poste de travail, y est le bienvenu !

Découvrez le détail des notes